Mlle Ô du Gateau

02 janvier 2009

Procrastiner

Procrastination_by_LizkizLe temps aidant, la période aussi.
Procrastiner.
Et oui, c’est l’activité du moment, et il s’avère que je suis motivée.

Les vacances, il n’y a rien de mieux pour ça. C’est prolifique, cç donne envie. Et puis la procrastination, ce n’est, en réalité, pas donné à tout le monde. Mais ces temps-ci, pour moi, ce n’est que petit bonheur et j’en profite alors pour ne faire que ce qu’il me plait. Oui, mais demain, que trouverai-je dans la liste à faire? Plein des autres choses que je n’aime point. Mais c’est pas grave, on peut procrastiner autant que cela nous chante enfin presque.

Avec un peu de chance, si vous procrastinez correctement, vous trouverez une personne dans votre entourage, qui, elle, ne procrastine pas. Et si vous restez suffisamment longtemps à procrastiner, son niveau d’insupportation à la procrastination sera dépassé… et elle fera tout à votre place. Elle n’est pas belle la vie ?


En attendant, la procrastination est le sujet du jour, car malheureusement, bien que l’envie soit encore présente, les efforts pour tenir ce blog, pour chercher des idées et pour les rédiger sont bien trop conséquents et je ne peux donc plus tenter de faire sourire mes… 15 lecteurs anonymes dont moi. Je vous remercie donc de m’avoir suivie dans cette aventure et vous souhaite bon vent.

Love sur vous, les gens :)

Posté par Mlle_O à 17:06 - - Commentaires [11] - Permalien [#]


01 janvier 2009

Nouvelle année

bonbonQue cette année soit pour vous riche en sucreries.
Que vous soyez inondés de pâtisseries et de bonbons acidulés.

Santé, bonheur & Prospérité.


Je vous envoie tous mes vœux sucrés les plus délicieux.

Posté par Mlle_O à 00:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

31 décembre 2008

Blush

maquillageAprès l’étape de l’habillage, il peut être possible qu’une nana se maquille. Qu’elle en est l’habitude quotidiennement, pour quelques occasions ou pour de grandes exceptions, chaque nana souhaite être parfaite.

Alors déjà qu’il y a eu des recherches de cadeaux, des repas à ne plus en finir et du stress accumulé; vous pouvez largement comprendre que les filles sont dans un état de fatigue relativement intenses (pour peu qu’elles aient la grippe…). Mais alors, pourquoi s’ingénier d’autant plus de leur maquillage ?

Car elles sont radieuses ! Autant qu’elles sont, en plus de l’agréable sourire qu’elles vous offriront, du regard d’illuminée dont elles se pareront ; vous ne verrez point les tricheries efforts effectués. Car en réalité, la préparation fastidieuse est plus ou moins longue selon la personne.

En attendant, la difficulté s’avère être grande tant pour le Jour J que le Jour J lui-même. Il se peut que les nanas en question soient parties pour vivre jusqu’au bout de la nuiiiiiit; et ce, toutes parées de lumière et de bonne humeur qu’elles seront. Mais la fatigue risque d’être dure : oh oui… Combien de fois se retiendront-elles de se passer les mains machinalement sur le visage, combien de fois se retiendront-elles de frotter leurs petits yeux tous fatigués, combien de fois feront-elles attention de ne pas perdre tout leur rouge à lèvres sur le rebord du verre, sur la serviette ou en vous bisoutant ?

Alors ce soir là,
par pitié
évitez de lui dire qu’elle a l’air fatiguée

Posté par Mlle_O à 17:43 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

30 décembre 2008

Etre sur son 31

Calendar_Girl___January_by_thisisantonComme d’habitude, la Saint Sylvestre vous est sortie de la tête ou vous n’avez tout simplement pas pris le temps. Comme si vous ne saviez pas que le 31 décembre se fête… le 31 décembre.

Évidemment, il existe des raisons valables. Que personne ne connaît, évidemment. Alors on s’emploie à se trouver des excuses. Tout premièrement, on ne prend pas le temps. Cela sort de la tête, et on s’affole généralement 48 heures à l’avance. Il y a aussi les limites du porte-monnaie. Après avoir généreusement gâté son entourage, on se retrouve sans le sou et sans le pantalon.

Et les courses sont pires que celles pour les cadeaux de Noël, c’est tout bonnement des courses machiavéliques. Car il faut avant tout que cela vous plaise à vous; et puis réunir l’ensemble des Caractéristiques Parfaites. Chose impossible à réunir pour cette spéciale, puisque de toutes façons, des fringues en vente, il n’y a déjà plus. Bref, vous finissez limite en charpie, mais bon, vous commencez à avoir l’habitude avec les soldes biannuelles. Vous souffrez de bleus au bras, de contorsions au dos, de déchirements aux talons et de trous au porte-monnaie ; mais au moins vous êtes finement et fraichement habillée

Ou vous avez recyclé quelques fringues
Qui feront et leur bien et le vôtre
.

Posté par Mlle_O à 13:38 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

29 décembre 2008

Rubis sur quel ongle?

ongle Il y en a qui ne peuvent pas s’empêcher de porter leurs doigts à la bouche; et j’en fais partie aussi.
Au début, on se dit que non, ca n’en vaut pas la peine, qu’on peut rester zen. Et puis petit à petit, notre résistance défaille, la dent passe sous l’ongle. Et puis nous n’y retenant plus, on croque ses doigts.

Ce n’est pas comme s’ils n’étaient pas tous-mignons-tous-gentils, mais c’est comme ça.
Ils ne nous ont jamais fait de mal, bien au contraire; mais on ne peut s’empêcher.
Bien que certains prêcheront cet acte comme quelque chose d’automatique voire de symptomatique; qu’en gros, dont ils ne peuvent se défaire, il n’en est rien.

Le rongeage d’ongle passe avant tout par un état de stress.
Ne trouvant rien, voire rien de mieux, nous portons nos petits doigts charmants et boudinés à notre petite bouche. Il en convient que même si l’état d’apaisement procuré ne dure que quelques secondes, le résultat au bout des doigts est… affligeant. Affligeant, peu esthétique et carrément désastreux.

Il reste bien évidemment des solutions de secours : les remèdes de grand-mère (qui ne font que du bien à la tête), les pourrites vernis à ongle amers (qui ne fonctionnent que durant 9 secondes et demie), et la pose de faux-ongles (qui ne demande aucun effort hormis celle considérable du porte-monnaie).

Alors que ce soit pour une occasion de tous les jours ou un grand évènement de notre vie, il est toujours et complètement difficile de s’arrêter une fois le pli pris.

Heureusement,
Certains arrivent à s’arrêter avant sang,
Mais vous ?

Posté par Mlle_O à 16:10 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


28 décembre 2008

Goubliboulga

dessinPas si bête…
Clotile Gloubely…
Cela vous dit quelque chose ?
Non, rien de rien ?

Shame on you mes lecteurs, ces illustrations sont de vrais petits bonheurs pour les noeils.

J’en suis tellement fan qu’il m’arrive de revoir plusieurs fois tous ses dessins sans me lasser…

Son site, clic.

Posté par Mlle_O à 14:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 décembre 2008

Add you

louerAlors que mon blog tente tant bien que mal (plus mal que bien) et de par lui-même de garder ses lecteurs fidèles (?!) et la tête hors de l’eau dans cette jungle que représente la blogsphère, certains n’hésitent pas à exploiter ce blog.

L’avantage est la gratuité de la plaforme.
Mais à quel prix? Aux annonces Ad Sense Google power.

Et oui, parce qu’à force de raconter des bêtises sucrées sur beaucoup de sujets, ça attire le lecteur chaland. Tout premièrement, nous avions commencé avec les mots clefs de recherche Google. Et qu’évidemment, le chaland était déjà relativement gourmand. Nous avons continué par écrire un billet sexuellement sexuel sur les sous-vêtements masculins, et là, le chaland devint très gourmand (mais d’une toute autre gourmandise, ce pervers).

Alors forcément, les petits-gens-qui-ont-de-l’argent pour leurs publicités, ce sont empressés de choisir Ad Sense, et mon blog semble être bien ancré dans leur base de données de par sa polyvalence. Alors maintenant que nous avons passé la sempiternelle annonce sexuelle (toujours le même article), nous tombons maintenant dans le tout ou rien :
Beaucoup de sucres et leurs régimes (perdre de 5 à 25kgs), de gâteaux et autres biscuits (Saint Michel, Lu), de produits dérivés (livre de cuisine pour enfant, des cadeaux chocolatés, des recettes micro-ondes). On y côtoie aussi les loisirs créatifs (et là, j’avoue que je ne comprend pas pourquoi avec beaucoup d’annonces sur le scrapbooking); afin et l’essentiel (?) on peut toujours rencontrer l’amour grâce aux annonces Ad Sense de mon blog.

Elle n’est pas belle la vie ?
Non.

Oui, mais polluée.

Posté par Mlle_O à 08:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 décembre 2008

Cadeau Foireux

foireuxPour choisir un cadeau, c’est facile, on fait comme si on s’en offrait un. Mais on le donne à quelqu’un d’autre.

Pour bien choisir un cadeau, c’est nettement plus délicat. Il faut connaître la personne, connaître ses gouts, savoir ce qu’elle possède déjà (ou non) voire, tenter d’imaginer ce qu’elle aimerait recevoir.

Tout se complique par la suite si nous parlons en termes de caractéristiques: matières, couleurs, contenu et contenant, format, version et autres.

Évidemment, certains trichent et demandent une liste détaillée de ce qu’il ferait plaisir aux concernés. D’autres se triturent la tête pour trouver et l’objet idéal et la façon de pouvoir quand mêmes les acheter (rien ne sert de courir à la rareté s’ils sont introuvables).

Bref, que ce soit grâce à un fourmillement d’idées ou à cause d’une sérieuse démotivation, il arrive quand même qu’on fasse l’objet de… cadeaux foireux !

Je sais très bien que personne ne donnera dans l’œil rond comme une bille en lisant ce billet, car chacun de nous a déjà reçu un cadeau foireux. Vous savez ce genre de cadeaux qui fait l’actualité des sites d’échanges et autres enchères. Ce genre de cadeaux que vous préféreriez voir cassé dans votre poubelle plutôt que neuf sur votre buffet.

Il y a des cadeaux comme ça, où on est certain d’être la cible d’un terrible complot international et même… universel ! On ne peut pas, sous prétexte de ne point vous aimer, enfin pas trop, d’oser vous offrir ce type de présent. Ce n’est, tout simplement pas humain.

Évidemment, dans la majorité des cas, c’était par bienveillance. Et là, vous êtes généralement dans du beau caca. Il va vous falloir apprendre à concilier les différents choix qui s’offrent à vous, selon la nature de l’objet et l’importance de la personne (affective, financière, etc.): vous avez l’objet qu’il vaut mieux garder et ressortir quand la personne viendra dans votre chez-vous; celui que vous pouvez échanger en toute impunité avec vos amis, vos collègues de boulot ou avec des inconnus via internet; celui que vous pouvez donner à votre chien, chat, furet, grenouille ou hérisson. Enfin, celui dont il vous faut vous débarrasser coute que coute et pour cela, vous mettez lunettes fumées et long imperméable pour le jeter dans une poubelle d’un quartier résidentiel à une quarantaine de kilomètres de là.

Et vous,
Qu’avez-vous reçu cette année,
En cadeaux foireux ?

Posté par Mlle_O à 18:27 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

25 décembre 2008

Amen(e la bouffe)

canneEt voilà, comme chaque année, on recommence !

Selon les relations de chacun, et ses envies: les repas de fin d’année seront plus ou moins nombreux. En attendant, on arrive à cette période avec la même surprise, le visage ébahi comme si on ouvrait notre premier cadeau de Noël.

"Oh, encore de la boustifaille" à ne plus savoir qu’en faire, si ce n’est à mettre tout ce gras dans nos réserves cellulite-à-peau-d’orange. "j’ai bien mangé, j’ai bien bu, j’ai la peau du ventre bien tendue": et oui, on est gourmand, on veut gouter à tout; et généralement, on n’a déjà plus faim à la fin de l’apéritif. Mais devant tant de mets préparés avec amour beurre, on ne peut résister. Et puis après tout, à bas les régimes, les nouvelles résolutions sont pour dans quelques jours; faisons-nous PLAI-SIR !

Et nous voilà à avaler plus qu’à apprécier tous les mets ainsi offerts. Délicieuses entrées, appétissants plats principaux, succulents desserts (quelques fois entrecoupés de quelque trou normand et parentés). Et nos résistants petits corps se préparent déjà à la danse infernale de la digestion… s’ils en avaient le temps ! Car qui dit repas de famille, dit aussi repas long comme un dimanche sans pain. On s’éternise à table, et une fois que nous sommes prêts à jeter la serviette de table, sur les 16 et 17 heures, on s’entend dire qu’il faut y retourner car le second met de la journée est bientôt servi.

Maintenant, imaginons ceux qui sont très famille et que chacun des membres de celle-ci possède lui-même son unité familiale et une famille recomposée. Sans oublier les belles-familles, on se rendra vite compte que non seulement, le planning est dur à agencer mais aussi les repas à ingurgiter.

Je n’aurai qu’une chose à dire,
R.I.P. à nos estomacs.

Posté par Mlle_O à 20:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 décembre 2008

Et qu'ça frotte

sponge

Il y a quelque chose qui m’horripile: les éponges. Non, l’utilisation maladroite des éponges.

Il y a l’éponge de la vaisselle, celle qui ne touche que la vaisselle.
Il y a l’éponge autre, celle pour laver tout le reste: le sol, un robinet, un rebord de lavabo ou toute autre chose. Elle est facilement reconnaissable, c’est la vieille éponge.
Mélanger les deux est pour moi, un Crime contre l’humanité moi-même. Et pas que chez moi. Quand je vois les autres personnes (chez elle, qui plus est) mélanger les éponges et leurs utilisations, je ne peux m’empêcher de retenir un "eeeerk" bien senti. Alors, ça, généralement, c’est quand je vois que l’éponge qui a fini la vaisselle part ramasser quelque chose sur le sol.

Mais quand l’inverse se présente: l’éponge qui lave le sol, remonte à l’évier plein de produit de vaisselle: ça me débecte au point de ne plus vouloir revenir chez la personne (ou alors avec de tels efforts que cela en transperce ma personne et dégouline par tous les pores)

Alors par pitié,
Respectez vos éponges
… et leur utilisation

Posté par Mlle_O à 11:15 - - Commentaires [6] - Permalien [#]